Accueil  /  Scooters électriques (50 cm3)  /  Assurance Scooter électriques (50 cm3)
Assurance Scooter électriques (50 cm3)
Un usage citadin

Les scooters électriques ont le vent en poupe ! Tous les grands constructeurs de 2 roues ont déjà sorti  leur(s) modèle (s), ceux qui ne l'ont pas encore fait l'ont en projet.

Le marché évolue doucement, les particuliers découvrent peu à peu ce nouveau mode de déplacement doux qui allie la simplicité, l'économie et l'écologie.

Le look et l’autonomie sont les critères importants pour ces deux roues de plus en plus tendance.

Une révolution est en cours, le scooter électrique est la solution ludique, économique et confortable pour le transport urbain sans effort, pour les déplacements quotidiens ; il représente la nouvelle façon de conduire en ville et répond à un nouveau mode de vie.

Selon une étude de l'INRETS, 80 % de nos déplacements se font dans un rayon de 5 km, la vitesse moyenne en ville n'excède pas les 20 km/h sur une distance quotidienne moyenne de 8 km par jour. Le scooter électrique permet ainsi de se déplacer à moindre coût et sans pollution pour se rendre au lycée ou au bureau.

Avec une puissance inférieure à 4000 w, il s'agit d'un cyclomoteur de 50 cm3 pouvant être conduit à partir de 14 ans révolus.Trois situations peuvent se présenter :

  1. une formation théorique dispensée au collège porte sur les règles de sécurité routière et est vallidée par l'obtention de l'attestation sécurité routière (ASR) ;
  2. une formation pratique dispensée par les écoles de conduite et certaines associations, qui permet d'apprendre à circuler en scooter et dure 7 heures à l'issue desquelles une attestation de suivi de formation est délivrée.

Une fois délivrées ces 2 attestations, il vous faudra encore faire une demande auprès de la préfecture pour obtenir la catégorie AM du permis de conduire. Le dossier comprend le formulaire d'inscription, une pièce d'identité, 2 photos d'identité, l'éventuel certificat de participation à la journée d'appel (JDC ou JAPD) et bien évidemment l'ASR et l'attestation de suivi de formation.

Si la puissance est supérieure, ils entrent dans la catégorie des motocyclettes légères de 125 cm3, pour les conduire il faut alors un permis auto depuis plus de 2 ans et une formation de 7 heures, ou un permis A1 accessible dès 16 ans.

Bénéficiant de politiques environnementales favorables, leur achat est rapidement amorti par un coût d'environ 50 centimes pour 100 km effectués ; d'autant qu'ils sont sans entretien (pas d'huile ni de courroie).

Pour encourager le transport propre, des municipalités développent des systèmes d'aide à l'achat. La Ville de Paris subventionne ainsi, à hauteur de 400 euros (jusqu'à 25 % du prix de vente TTC), l'achat d'un scooter électrique. Particuliers, artisans et commerçants peuvent bénéficier de cette prime.

Ces scooters doivent être assurés et immatriculés et le passager doit porter un casque homologué.

L’assureur qui suit l’évolution du marché et anticipe les nouvelles tendances proposera un contrat spécialement adapté à cet usage avec un tarif adapté. En effet, les conducteurs d'engins électriques sont souvent plus respectueux de l'environnement et également plus attentifs aux règlementations. Les tarifs sont donc plus avantageux que ceux des scooters essence.

Avec moto-assurances.fr, l'assurance du 2 roues électrique devient simple, rapide et économique ; quelques secondes suffisent à vous assurer !

Le tarif identique pour tous, quelque soit l'âge ou le lieu d'habitation est une incitation à passer aux énergies renouvelables : 

     135 € en responsabilité civile
     250 € en RC + Vol
    + 70 € option garantie du conducteur