Assurance Vélo Electrique

Vélo électrique
Scooter Electrique 50 et Vélo speed bike 45km/h
Scooter électrique 125

simplicité d'assurance vol

PARTICULIERS, ENTREPRISES, COLLECTIVITES,  VOTRE VAE SUSCITE LA CONVOITISE, moto-assurances.fr  L'ASSURE CONTRE LE VOL.

Cependant, même si vous choisissez de l'assurer, le mieux est qu'il ne soit jamais volé.

Pour cela, le maximum de précautions doivent être prises. Les voleurs rivalisent d'ingéniosité, de plus nous constatons une recrudescence des vols de vélos depuis ces dernières années.

Il est indispensable d'avoir un excellent anti-vol, plus il sera sécurisé, plus le temps sera long pour le forcer. Les vendeurs de cycles ont généralement un très bon choix dans ce domaine, le mieux est de leur demander conseil. Pour notre part, notre expérience nous incite à conseiller un antivol en U, qui peut être fixé lorsque vous roulez, avec un support soit sur le cadre de votre vélo, soit sur le porte-bagage.

Si vous désirez assurer votre vélo à assistance électrique contre le vol, nous vous demandons d'utiliser un antivol choisi parmi la liste établie par la FUBICY et qui soit niveau 2 roues, ou un antivol agréé SRA.

Il est ensuite obligatoire d'attacher son vélo à un point fixe (genre arceau, poteau ou grille) en toutes circonstances.

Le maximum de précautions doivent être prises, à tout moment ; même pour un très court arrêt, même à votre domicile ou dans un parking fermé. Les chiffres montrent que 50 % des vols de vélo surviennent dans des endroits privés.

VELO A ASSISTANCE ELECTRIQUE :

L'ESSAYER, C'EST L'ADOPTER !

Le vélo s'installe peu à peu comme un véritable moyen de locomotion en ville. Pour le nombre considérable de déplacements qui n'excèdent pas 15 km/jour ou 5 km autour du lieu de départ, il est la solution idéale. Cependant, même pour de petits trajets, les réticences à pédaler peuvent exister et être bien réelles. Le vélo à assistance électrique est donc une des solutions à la mobilité urbaine ou aux loisirs verts ; ainsi séduit-il un nombre croissant de citadins.

Hausse du prix du pétrole, prise de conscience écologique, progrès des infrastructures cyclables ou raz le bol des bouchons ont accompagné le décollage des ventes de VAE, dont le nombre a été de 26 000 en 2010 et atteignait 37 000 en 2011. Encore peu connu du grand public il y a quelques années, il connaît actuellement un véritable essor ; les modèles disponibles et les distributeurs étant aujourd'hui très nombreux. Sans oublier les primes locales, pouvant aller jusqu'à 400 € par endroit, qui stimulent également les ventes.


UN VAE, QU'EST-CE QUE C'EST ?

Le VAE est avant tout un vélo sur lequel a été rajouté un moteur électrique et une batterie ; il est considéré comme un vélo à condition de respecter les règles suivantes :

  • le moteur doit avoir une puissance limitée à 250 W.
  • Le moteur ne doit fonctionner que quand le cycliste pédale.
  • Le moteur doit se couper si le cycliste actionne les freins, dépasse les 25 km/h, ou arrête de pédaler.

Le moteur n'étant qu'une assistance au pédalage, l'utilisateur doit donc toujours assurer la rotation du pédalier pour activer l'assistance électrique. Cependant, pour ceux qui désirent également rouler sans l'assistance électrique et choisir de l'activer à volonté, certains modèles proposent une commande permettant de choisir plusieurs modes d'assistance ou de couper le moteur. Cependant, il faut savoir qu'un vélo à assistance électrique est plus lourd qu'un vélo traditionnel, entre 6 et 20 kg de plus en moyenne.

POURQUOI UN VAE ?

Le fait qu'il soit considéré comme un vélo offre les avantages suivants:

  • Aucune assurance n'est obligatoire. Il est probablement même couvert en responsabilité civile par votre assurance responsabilité civile. Cependant une assurance-vol est fortement recommandée.
  • Le port du casque n'est pas obligatoire, même s'il est également recommandé.
  • Le stationnement est largement facilité.
  • La circulation est autorisée sur les pistes cyclables et dans la plupart des voies de bus.

Le vélo est un mode de déplacement (utilitaire ou loisir) très agréable, mais les inconvénients ou les efforts à fournir peuvent être importants. Avec un VAE on évite ces inconvénients, et le vélo devient un vrai plaisir.

LEGISLATION DU VAE

Lors de tout achat d'un VAE, il est nécessaire de s'assurer qu'il est bien homologué pour la France, en effet l'homologation du pays d'origine ne garantit pas la conformité à la norme VAE applicable en France. Cette homologation établit que le vélo a été approuvé par un organisme de contrôle indépendant. Elle a pour but de vérifier la conformité des équipements à des normes strictes relatives à la prévention des risques. 

En cas de litige, vous devez être en mesure de présenter le certificat d'homologation, faute de quoi un assureur pourrait considérer que vous conduisez un cyclomoteur et non un vélo. En cas d'accident, si vous comptiez sur votre mutli-risques RC, vous risqueriez de devoir rembourser de votre poche les dommages causés à des tiers.

Pensez donc à demander le certificat d'homologation lors de l'achat de votre VAE.

QU'EN EST-IL DE LA BATTERIE ? ( tableau détaillé en cliquant ICI)

Ci-dessous, les trois familles de batteries les plus répandues dans le domaine du vélo à assistance électrique.

Batteries au plomb : Utilisées sur la première génération de VAE, ces batteries sont aujourd'hui délaissées au profit de batteries plus légères.

Batteries Nickel-Métal Hydrure : plus légère la batterie Ni-Mh est utilisée sur bon nombre de modèles mais offre une autonomie en générale limitée à une trentaine de kilomètres.

Batteries Lithium : de plus en plus répandue dans le domaine du VAE, elles offrent d'excellentes performances et une excellente autonomie. Néanmoins, leur prix est très élevé. Pour compliquer le tout, il existe des "sous-familles" de Lithium : lithium-ion ; Lithium-Polymere, Lithium-Ion-Manganese... dont les capacités énergétiques peuvent varier.

Qui dit batterie dit recharge. Elle se fait sur une prise de courant standard, 90 % des modèles de VAE disposant de batteries amovibles que l'on peut donc recharger directement chez soi.  Les autonomies des vélos à assistance électrique vont de 30 à 70 km annoncés, ce qui est très suffisant pour effectuer de nombreux déplacements entre deux recharges.

Le prix relativement élevé des VAE est dû essentiellement au coût de la batterie. Cependant comparé à une voiture, à une moto ou à une carte d'abonnement de transport en commun, le montant devient  beaucoup plus acceptable quand on peut rouler 100 km pour 0,50 euro. 

FONCTIONNEMENT DES VAE

L'assistance électrique ne se met en route que lorsque l'utilisateur pédale, on peut distinguer 2 types d'assistance :

•  Assistance par capteur de force  : Plus l'utilisateur va appuyer fort sur la pédale, plus l'assistance électrique sera importante.

•  Capteur de pédalage  : Dès que l'utilisateur pédale l'assistance se met en route et donne la totalité de sa puissance

Il n'y a pas un système qui soit meilleur que l'autre, cela est variable selon chaque utilisateur.

Selon les modèles de VAE, il peut y avoir un ou plusieurs niveaux d'assistance. Certains modèles peuvent proposer jusqu'à 4 niveaux d'assistance réglables par l'intermédiaire d'une commande située au guidon, tandis que d'autres ne proposent qu'un seul niveau.

ATTENTION AUX NOUVEAUX SPEED BIKE !

Nous voyons arriver de plus en plus de Vélos à Assistance Electrique homologués en cyclomoteurs. Leur vitesse n'est plus de 25 mais de 45 km/heure, un casque homologué, une carte grise et une plaque d'immatriculation ainsi qu'une assurance sont obligatoires. La législation n'est pas encore bien connue de tous, il est nécessaire de bien se renseigner sur l'homologation de tels vélos. Appelés parfois Speed Bike, ou E-Bike, ils ne sont pas toujours bien identifiés comme cyclomoteurs.

Attention donc à ces nouveaux VAE grande vitesse.

FLOTTES POUR LES ENTREPRISES

De plus en plus d'entreprises s'équipent de flottes de VAE. Des hôteliers (pour une mise à disposition des clients), aux sites industriels en passant par les Collectivités territoriales, les exemples se multiplient tous les jours.

Un Plan de Déplacements Entreprise (PDE) ou Plan de Mobilité peut être utile pour une telle mise en place.

Il a pour objectifs principaux d’optimiser les déplacements professionnels et de limiter leurs impacts sur l’environnement (et la vie du personnel).
Il s’agit pour une entreprise de mettre en place un certain nombre de dispositifs visant notamment à promouvoir les modes de transports doux et/ou collectifs. La mise en place d’un parc de VAE s'inscrit donc tout à fait dans cette démarche.
 
L’entreprise souhaitant mettre en place un PDE peut demander l’aide gratuite du « conseil en mobilité » de sa collectivité locale, et parfois l’assistance gracieuse de la CCI.
Il est important de noter que plusieurs sociétés, d’une même zone d’activité par exemple, peuvent mutualiser leurs efforts au sein d’un plan de déplacements inter-entreprise.
Les bénéfices sont nombreux pour l’entreprise : la réflexion approfondie sur les transports permet généralement de découvrir des gisements d’économies 
substantiels.
Du coté du personnel, on observe généralement une amélioration du niveau de 
stress et donc une baisse de l’absentéisme.
Enfin, les retombées en termes d’image ne sont pas négligeables.
En outre, l’Etat souhaite pousser les PME de plus de 300 personnes à mettre en place des PDE au travers de subventions
moto-assurances.fr accompagne ces entreprises en leur proposant une assurance-vol adaptée.

 

Téléchargement(s)
Antivol Fubicy 2 roues 2015
13_antivols-2-roues-fub-2015-2016.pdf - 50.72 ko